40 000 emplois à pourvoir dans le numérique

Le numérique est un vivier d’emploi grandissant en France, avec près de 40 000 recrutements attendus en 2016 par le syndicat Syntec Numérique, dont une grande partie dans les services.

Le secteur du numérique a recruté 37 300 cadres en 2015, il sera plus généreux encore cette année, prédit le Syntec Numérique, qui table sur près de 40 000 recrutements. « Je n’aurais pas espéré de telles révisions pour ma dernière conférence semestrielle en tant que président », a déclaré Guy Mamou-Mani, à la tête du syndicat.

Depuis quelques années, la croissance est soutenue par les SMACS, (pour « Social, Mobile, Analytique, Cloud et Sécurité ») qui augmentent de 18,2 % en 2016 et pèsent 16 % du marché. Ils entraînent tous les secteurs à la hausse : +2 % pour le conseil, + 2,5 % pour les services et même +3,5 % pour l’édition de logiciels. Au total, les recettes des trois secteurs devraient évoluer de 2,6 % en 2016, accentuant la hausse de 2,2 % observée en 2015.

Éclatement des dépenses

Dans un marché du numérique estimé à 50,6 milliards d’euros, les services en captent 61 %, contre 22 % pour le logiciel et 17 % pour le conseil. Depuis trois ans, le secteur renoue durablement avec la croissance. En 2016, 80 % des DSI anticipent une augmentation ou une stabilisation de leurs dépenses informatiques. Aux yeux du Syntec Numérique, c’est le résultat de la transformation à l’œuvre dans deux tiers des sociétés, mais ce n’est pas tout.

  • Dans leur lente marche vers le numérique, les PME pressent enfin le pas

En effet, à mesure que les budgets se déplacent vers les directions métiers, les besoins se multiplient et constituent un levier à part entière : 63 % des dépenses informatiques intègrent un métier dans le boucle.

Conseil services IT 2016
Évolution du secteur du conseil et services en 2016 – Source : Syntec Numérique/IDC.

Au sujet de l'auteur

Lire aussi :