Créer son blog : bien choisir sa plateforme

Il y a quelques années, on nous rabâchait que le blog allait céder sa place face aux réseaux communautaires. Pourtant, force est de constater qu’il s’agit bien de deux usages différents et les plateformes de publication se multiplient. Alors quelles sont les principales différences entre elles ?

Qu’il s’agisse d’un blog personnel ou thématique, public ou privé, il n’est jamais trop tard pour coucher ses idées et ses réflexions. Roosevelt, Jefferson, Franklin, Churchill ou encore le Capitaine Cook, tous les grands hommes de l’histoire ont tenu un journal. Bon, s’il peut être appréciable de rédiger ses idées sur papier, en 2016, on optera davantage pour une solution dématérialisée. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a du choix.

Souhaitez-vous héberger vous-même la plateforme de publication ou opterez-vous pour une solution clé-en-main ? Etes-vous prêt à payer une souscription pour des fonctionnalités avancées ? Pensez-vous publier plutôt des textes, des photos, ou des liens annotés ? Le design du blog est-il important à vos yeux ? Forcément, plus le choix est vaste, plus les interrogations sont nombreuses.

Alors pour y répondre succinctement, voici une sélection non exhaustive des plateformes disponibles.

blog ban

WordPress.org

Difficile de parler de blogs sans évoquer WordPress, la plateforme open source la plus populaire du marché. C’est véritablement la flexibilité de cet outil qui séduit les internautes puisque WordPress conviendra aussi bien à un blog personnel qu’à celui d’une entreprise. La version téléchargeable de WordPress nécessite un serveur compatible PHP/MySQL disponible chez n’importe quel hébergeur.

blog wordpress.org

WordPress dispose de plus de 45 000 d’extensions en tous genres et d’un vaste catalogue de 4 000 thèmes officiels proposés en version gratuite (mais plusieurs autres milliers de thèmes payants). D’emblée un site très classique pourra se transformer en une boutique en ligne, en un magazine ou en un portfolio.

De par sa popularité et sa nature ouverte, WordPress reste toutefois une cible de choix pour les hackeurs. Aussi, le tableau de bord peut très vite s’encombrer : les plugins viendront se greffer un peu partout et leur gestion est loin d’être uniformisée.

WordPress.com

WordPress.com est une version hébergée et clé-en-main de WordPress. Il n’y aura pas besoin de faire appel à un hébergeur pour installer la plateforme, ni de devoir effectuer toutes les mises à jour pour cette dernière ou pour les plugins et les thèmes.

blog wordpress.com

WordPress.com est une manière pour l’éditeur Automattic de monétiser ses travaux. Par défaut, le service est effectivement bien moins ouvert que la version à installer soi-même. Il ne sera pas possible par exemple d’y associer le nom de domaine de son choix ou d’éditer en profondeur les fichiers d’un thème.

Notons également la présence de publicités et l’impossibilité d’installer des extensions pour effectuer des sauvegardes régulières ou optimiser les contenus pour les moteurs de recherche.

Drupal

S’il est virtuellement possible de faire n’importe quel type de site web avec Worpdress, Drupal est un peu plus qu’une simple plateforme de blogs, c’est un véritable système de gestion de contenus.

blog drupal

Drupal présente plusieurs similarités avec WordPress. La plateforme est open source, elle nécessite un hébergeur et bénéfice d’un catalogue de 2 000 thèmes gratuits et 34 000 extensions à télécharger par la suite. Interrogé par nos soins il y a quelques années, Dries Buytaert, le créateur de Drupal, expliquait que contrairement à WordPress, Drupal correspond mieux à des sites plus complexes.

Drupal est particulièrement puissant mais nécessite tout de même de bonnes connaissances en PHP pour le maîtriser.

Joomla

A l’instar de Drupal, Joomla se positionne davantage comme un CMS open source pouvant servir à concevoir des applications web particulièrement complexes. Sa prise en main se trouve à mi-chemin entre Worpdress et Drupal.

blog joomla

Joomla est mis à jour en moyenne tous les 36 jours (contre 42 jours pour Worpdress et 51 jours pour Drupal). La plateforme dispose d’environ un millier de thèmes gratuits et 7 000 plugins.

Joomla conviendra davantage aux internautes souhaitant monter un réseau communautaire ou une boutique en ligne.

Tumblr

Racheté par Yahoo il y a quelques années, Tumblr est un service hébergé bénéficiant d’une large communauté, ce qui permettra de créer assez facilement une audience pour son blog. La prise en main est très simple mais malgré tout, la plateforme offre des options assez poussées.

blog tumblr

Tumblr a notamment inspiré plusieurs plugins pour Worpdress en proposant de classer ses publications selon leur nature (texte, lien, vidéo, photo, diaporama, citation…) en leur attribuant un design spécifique. Tumblr dispose également d’une vaste base de thèmes gratuits ou payants.

Si Tumblr cible les internautes les plus jeunes qui partagent GIF animés et mèmes, le service permet d’accéder et de modifier l’intégralité du code d’un thème ou de pointer un nom de domaine personnel gratuitement pour tout autre usage.

Blogger

Lancé en 1999, le service Blogger est passé sous le giron de Google en 2003. Il faudra donc nécessairement se connecter avec un identifiant Google pour ouvrir un (ou plusieurs) blogs. Blogger offre un service hébergé clé-en-main avec la possibilité de choisir une mise en page et un thème par défaut. Au passage, Blogger propose de mettre la main dans le cambouis et de modifier les thèmes, mais la syntaxe est loin d’être standard et plus complexe que celle de Tumblr.

blog blogger

Blogger propose ce qu’on attend d’un service de blog classique, c’est-à-dire des applications mobiles ou la possibilité de publier un billet par email. Le service a reçu deux grosses mises à jour en 2006 et 2011. Mais rien de neuf à l’horizon. On se demanderait presque si Google n’en a pas oublié son existence à force de concentrer ses efforts sur le réseau Google+.

Postach.io

Si vous êtes un aficionados d’Evernote, alors Postach.io peut être une option. En effet, le service est en mesure de transformer l’un de vos carnets en blog. En théorie, il sera donc possible de rédiger un billet depuis le logiciel Evernote en mode déconnecté, pour le synchroniser et donc le publier par la suite.

blog Postach.io

Postach.io propose des thèmes mais pas d’extensions – hormis le système de commentaires de Disqus ou Google Analytics. Il est toutefois possible de greffer son propre nom de domaine.

Typepad

Initialement développée par Six Apart, Typepad était la version grand public de Movable Type et surtout l’une des principales cibles de WordPress. C’est un service commercial hébergé et développé en Perl.

blog Typepad

Typepad est disponible en quatre versions facturées entre 8,85 € / mois et 49,95 € / mois. Ces abonnements débloquent diverses fonctionnalités. Par défaut, l’internaute dispose d’un stockage illimité et peut associer un nom de domaine. Selon l’offre choisie, il sera également en mesure de personnaliser le thème et l’agencement.

La société met en avant les publications des membres de son réseau. Toutefois, bon nombre d’utilisateurs historiques de Typepad ont migré vers WordPress à partir de 2004.

Wix

A l’origine, Wix est un éditeur de site HTML 5 en ligne au sein duquel il est possible de glisser-déposer divers éléments pour créer des pages web. Au fil des années, la société s’est diversifiée et face à la popularité de formules comme Worpdress.com, elle a ajouté la possibilité de créer des blogs hébergés.

blog Wix

Vous pourrez créer des galeries et des portfolios assez simplement tout en les rendant automatiquement compatibles avec un affichage sur mobile. Wix propose en outre des outils d’aide au référencement, un système de commentaires ou encore toute une galerie de thèmes personnalisables. Il en résulte alors des sites vraiment modernes, faciles à mettre à jour et plutôt agréable à consulter.

Toutefois, pour profiter de Wix il faudra opter pour une formule payante commercialisée entre 4 € / mois et 16 € / mois.

Ghost

Né en 2013, Ghost entend être un WordPress de nouvelle génération. Cette plateforme open source repose sur JavaScript et notamment Node.js. Il est possible de la télécharger pour l’installer sur un serveur mais une formule hébergée et payante est aussi disponible.

blog ghost

Ghost dispose d’un catalogue de thèmes gratuits ou payants. Sa prise en main est très simple, la mise en forme du texte se fait via Markdown et une prévisualisation est disponible au fur et à mesure de la saisie d’un billet.

L’installation de la plateforme est encore assez complexe mais une fois le processus finalisé, Ghost est ultra rapide. L’équipe planche actuellement sur la prise en charge de plugins.

Weebly

Weebly est un concurrent direct de Wix et peut servir à créer aussi bien des sites classiques, des boutiques en ligne, des portfolios que des blogs via une interface simple de prise en main.

blog weebly

Weebly propose plusieurs thèmes très modernes ainsi qu’un répertoire d’applications web pour par exemple ajouter des formulaires de contact, des galeries, un calendrier ou des fonctionnalités communautaires et un catalogue de produits à vendre.

Weebly est disponible en version gratuite mais les formules d’abonnement oscillent entre 7 € / mois et 42 € / mois

Jekyll

Jekyll est un service proposé par Github permettant de créer des blogs ou des sites statiques gratuitement. Concrètement, il s’agit d’un moteur permettant de transcrire automatiquement en fichiers HTML du texte brut ou des syntaxes spécifiques comme Markdown. Le tout est hébergé sur Github sans devoir gérer de bases de données ou de mises à jour.

blog jekyll

L’installation est toutefois un peu complexe et davantage réservée aux utilisateurs avertis. Il faudra par exemple s’assurer que Ruby et RubyGems sont bien présents sur l’ordinateur et le processus se fait via lignes de commandes. Les nouvelles pages seront publiées en mode déconnecté et placées dans un dossier spécifique avec un format de titre précis.

Bref, Jekyll, c’est un peu la plateforme de blog rêvée pour les plus geeks d’entre nous.

Contentful

Contentful offre d’emblée une approche un peu différente des autres plateformes de publication. L’idée est de pouvoir désolidariser totalement le contenu produit, qu’il s’agisse de textes, de photos ou de vidéos, de la mise en page.

blog contentful

Contentful est plutôt destiné aux sociétés gérant une grande quantité de contenus et pouvant être menées à présenter ces derniers de manière radicalement différente à l’avenir. A cet effet, la société propose un jeu d’interfaces de programmation permettant de déployer les publications via différents canaux. Il s’agit alors moins d’une solution purement centrée sur le blog.

Svbtle

Svbtle est un service relativement récent qui entend recentrer l’internaute sur la rédaction. L’interface est alors assez minimaliste afin d’éviter toute distraction. L’entreprise promeut un service offrant un degré de réflexion supérieur pour des contenus de meilleure qualité.

blog svbtle

La contre-partie, c’est une interface relativement pauvre en termes de personnalisation. L’internaute sera en mesure de choisir un avatar et une touche de couleur spécifique. Il ne sera toutefois pas possible de choisir un agencement pour les images ou le texte sur les billets.

Svbtle est donc une solution minimaliste clé-en-main, mais facturée à 6 dollars par mois.

Au sujet de l'auteur

Lire aussi :