Leboncoin pourrait racheter Viadeo

Le web français risque de perdre une pépite qui avait pourtant tout pour réussir : Viadeo. Le réseau social pour professionnels, qui s’était lancé sur les pas de LinkedIn, a été placé en redressement judiciaire, après une année 2015 catastrophique.

L’annonce a été faite mardi 29 novembre 2016 par le tribunal de commerce de Paris. Désormais, Viadeo ne peut que céder ses actifs, mais aucune offre de reprise n’a été avancée.

10 millions d’utilisateurs en France… comme LinkedIn

L’histoire de Viadeo a commencé un an après celle de LinkedIn. Le réseau social américain a été lancé en 2003, Viadeo en 2004. Pendant des années, les deux se sont côtoyés, sans que l’un prévale sur l’autre, en tout cas dans l’Hexagone. En 2016, Viadeo compte 10 millions d’utilisateurs actifs en France, LinkedIn ne fait pas mieux. Mais Viadeo n’a pas su connaître le succès de son homologue américain.

Logo viadeo new

2015 a été une année catastrophique : les pertes du réseau social ont atteint 23,3 millions d’euros, notamment à la suite de son retrait de Chine, où le groupe avait racheté le réseau social pour professionnels Tianji. En Bourse, le titre s’effondre : d’une valorisation de 150 millions d’euros en juillet 2014, date de son introduction, Viadeo ne vaut plus que 10 millions d’euros début novembre 2016, lorsque le titre a été suspendu.

Les actifs de Viadeo cédés, le réseau social démantelé

Sans plan de continuation pour les activités de Viadeo telles quelles, le tribunal de commerce de Paris a trois mois à compter de ce mardi 29 novembre 2016, pour céder les actifs du groupe. Plusieurs entreprises se sont positionnées pour récupérer des « bouts » de Viadeo : la base d’utilisateurs, une partie des salariés, les brevets et la technologie…

C’est donc la fin de l’histoire pour Viadeo. Lancé un an après LinkedIn, le réseau social français ferme la même année où LinkedIn a réussi à se faire racheter par Microsoft pour 26 milliards de dollars.

 

Mi-novembre, le réseau social professionnel fait savoir qu’il est à court de financement, avant de demander la suspension de son cours. Depuis sa création en 2014 et après quelques années fastes, aujourd’hui, Viadeo s’est essoufflé. Leboncoin et Le Figaro se portent candidat à son rachat partiel.

Créé en 2004 par Dan Serfaty et Thierry Lunati, sous le nom de Viaduc, le réseau social professionnel devient Viadeo en 2007, date à laquelle il entreprend déjà de s’internationaliser. À l’époque, Viadeo revendiquait 25 millions de membres, contre 48 millions pour LinkedIn, son concurrent américain. En 2010, Viadeo vise les marchés émergents. Une stratégie qui lui permet d’éviter un choc frontal avec LinkedIn dans les pays anglo-saxons.

Mais cette expansion a un coût. Viadeo a donc été placé officiellement mi-novembre en redressement judiciaire et les dirigeants poursuivent, dans ce cadre, le processus de cession d’actifs déjà engagé de manière confidentielle. D’après Les Échos, plusieurs offres ont déjà été déposées.

 

Leboncoin et Le Figaro se portent acquéreurs

Le réseau social pour les professionnels, avec sa dimension recrutement, intéresse surtout des acteurs de l’emploi sur Internet. Ainsi, Leboncoin et Figaro Classifieds sont candidats à un rachat. Ces acteurs auraient, à ce titre, déjà formulé des offres assez différentes « dans leur contenu et dans l’étendue des actifs qu’ils reprendraient. » Les détails de celles-ci ne sont pas communiquées. En ce qui concerne le prix, il n’excéderait pas quelques millions d’euros.

Les candidats intéressés par les actifs de Viadeo seront donc entendus par le Tribunal de commerce de Paris le 19 décembre.

Source : http://www.clubic.com/pro/blog-forum-reseaux-sociaux/viadeo/actualite-821514-possibles-candidats-achat-viadeo.html

Au sujet de l'auteur

Lire aussi :