Quand Amazon crée un black-out sur Internet (màj)

Des sites devenus partiellement inaccessibles à cause d’un seul géant de l’internet ? Ce scénario, digne d’un film, s’est pourtant bien matérialisé lorsque Amazon Simple Storage Service, également appelé Amazon S3, est devenu hors service et l’est resté ainsi pendant trois heures.

Mise à jour : Amazon a apporté une explication en indiquant qu’une faute de frappe lors de l’exécution d’une commande était à l’origine de la panne. La commande en question était censée supprimer un petit nombre de serveurs d’un des sous-systèmes de S3, mais malheureusement, un nombre plus important de serveurs a été retiré.

 

Amazon Web Services, un pilier incontournable du web moderne

Internet, c’est des adresses IP, des protocoles d’échanges, c’est du stockage, du chiffrement… mais c’est aussi Amazon Web Services. Car en plus de vendre tout un tas de produits physiques et numériques, la société de Jeff Bezos vend aussi aux propriétaires de sites Internet des services indispensables pour faire tourner ces derniers. Au lieu de stocker les photos et les vidéos sur son serveur, par exemple, un éditeur d’un site Internet peut choisir de les faire héberger par Amazon sur sa plate-forme Amazon S3, qui fait partie de son offre Amazon Web Services.

 

Amazon Web Services

Vous êtes-vous déjà aperçu, lorsque les pages de certains sites se chargent, d’une ligne en bas de la fenêtre de votre navigateur qui affiche « En attente de la réponse de https://aws.amazon.com », suivi d’une longue adresse ? Et bien, lorsque vous apercevez cela, c’est que le site en question a choisi de stocker une partie de ses fichiers sur Amazon Web Services (d’où le single AWS dans l’adresse). C’est donc ce service qui est devenu momentanément indisponible, rendant impossible l’affichage adéquat de milliers de sites.

Le web, un réseau étonnamment centralisé

La concentration autour d’Amazon s’est faite naturellement : ce fournisseur offrant un large éventail de solutions aux webmasters pour un coût inférieur par rapport à la concurrence, bon nombre d’éditeurs de sites web en ont fait le choix. Aujourd’hui, dans le cadre d’Amazon Web Services, la firme propose, par exemple, un serveur mail et une messagerie instantanée interne pour les entreprises, un espace de stockage et d’édition de fichiers de type Google Drive, l’accès à des applications via un navigateur Internet, de la puissance de calcul pour réaliser des tâches volumineuses et monotones, et surtout des bases de données MySQL, un pilier au centre des sites dynamiques, qui constituent aujourd’hui la majorité de ce qu’on peut voir sur le web

source : http://www.clubic.com/achat-en-ligne/actualite-826126-amazon-cree-black-out-internet.html

Au sujet de l'auteur

Lire aussi :