Toujours sous Windows 8 ? Il est temps de migrer

Windows 8 est encore jeune, tout juste trois ans. Avec la politique de support de 10 ans de Microsoft, on serait tenté de penser que les mises à jour de sécurité seront assurées de nombreuses années. Non, ce n’est plus qu’une question de jours.

windows 8

windows 8

En termes de durée de vie du support des versions de Windows, Microsoft se montre généralement généreux avec 10 années de support après le lancement. Les utilisateurs de Vista continueront ainsi encore durant plus d’un an de recevoir des mises à jour de sécurité, soit jusqu’au 11 avril 2017. Pour Windows 7, le support étendu court jusqu’au 14 janvier 2020.

En conséquence, il est logique de supposer que Windows 8, lancé en octobre 2012, restera supporté jusqu’à la prochaine décennie ? Non, mauvaise hypothèse.

Grâce à une bizarrerie dans le cycle de vie, les utilisateurs de Windows 8 sont sur le point de se voir couper l’accès aux correctifs de sécurité. Le Patch Tuesday du 12 janvier 2016, le premier de l’année donc, sera aussi le dernier pour Windows 8. Si vous êtes toujours sous Windows 8, il est temps de monter de version vers Windows 8.1 ou Windows 10 (si vous voulez rester dans l’écosystème Windows), ou alors vous exposerez votre PC à des risques de sécurité.

L’explication de cette situation tient au fait que Microsoft considère Windows 8.1 comme un Service Pack de Windows 8. Les règles définies par l’éditeur vous permettent de différer l’installation du SP, mais seulement pendant deux ans. Voici la politique officielle, que j’ai recomposée à partir de deux documents distincts :

« Contrairement aux service packs qui sont généralement juste une collection de correctifs, Windows 8.1 dispose de nouvelles fonctionnalités et améliorations. Nous avons conçu Windows 8.1 pour donner aux clients une capacité à déployer cette mise à jour d’une manière qui est similaire à la façon dont les clients déploient les service packs, par conséquent nous appliquons la politique existante de support de service pack à Windows 8.1. »

Et

« [Pour] Windows 8, le support se termine 24 mois après la sortie du service pack suivant ou à la fin du cycle de vie du support du produit. Si vous utilisez le logiciel sans le dernier service pack, vous ne disposerez plus de nouvelles mises à jour de sécurité ou autres, bien que les mises à jour préexistantes continueront à être offertes. »

Et ce temps est donc venu.

La bonne nouvelle, c’est que la mise à jour vers Windows 8.1 repoussera significativement la date limite. Le support étendu de Windows 8.1 court jusqu’au 10 janvier 2023, et il n’y aura pas de service packs additionnels susceptibles de compliquer les choses.

Passer sous Windows 10 repousse encore plus loin l’échéance, au 14 octobre 2025.

A ce stade, Windows 8 semble déjà appartenir à l’histoire. Cependant, fin décembre 2015, trois sources de mesure attribuaient à Windows 8 une part de la base installée des PC comprise entre 2 et 3%. C’est peu. Mais appliqué à un parc de machines estimé à 1,5 milliard, cela représente tout de même 30 à 40 millions de PC.

La migration de Windows 8 à Windows 8.1 est différente des autres mises à jour Windows. Elle requiert de passer par le Windows Store et non par le chemin habituel, c’est-à-dire Windows Update. Cette mise à jour est gratuite pour presque tous. Une exception : une entreprise avec une licence en volume Windows 8 ne comprenant pas la Software Assurance doit payer un supplément.

Je soupçonne que la plupart des appareils fonctionnant sous Windows 8 sont des PC grand public, achetés par des utilisateurs avec peu ou pas de bagage technique, n’ayant jamais visité le Windows Store et ignoré les invitations à monter de version. Dès la semaine prochaine, ces utilisateurs s’exposeront aux risques inhérents à l’utilisation d’un logiciel sans correctifs.

Source : http://www.zdnet.fr/actualites/toujours-sous-windows-8-il-est-temps-de-migrer-39830894.htm

Au sujet de l'auteur

Lire aussi :